Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Véhicules de Combat miniatures divers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message Auteur
MessageSujet: Véhicules de Combat miniatures divers Ven 25 Mai 2018 - 22:35



Matériels militaires français



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Char AMX - 13



--- Blindé avec 5 galets de roulement et deux poulies de tension surélevée.

--- Masse au combat : 14, 8 tonnes - 13 à vide -.

--- Vitesse sur route  : 45 Kms/h de moyenne  - 60 Kms/h maximum.

--- Canon de 75 mm - remplacé en 1967 par un canon de 90 mm à charge creuse.

--- Char conçu par les ateliers de construction d'Issy-les-Moulineaux. En service dans l'armée de Terre française de 1952 à 1985.




Char de combat AMX - 30


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



--- Blindé conçu par le bureau d'études de l'atelier d'Issy-les-moulineaux.

--- L'atelier de Roanne sortit les premiers chars  AMX 30 en 1966. 2000 unités furent construits dont la moitié pour l'Armée de Terre française.

--- Armement : Canon de 105 mm - canon de 20 mm et une mitrailleuse de 7,62.

--- Vitesse : 65 kms/h - autonomie : 600 kms.

--- Poids : 36 tonnes. - blindage : 50 mm.


Dernière édition par ROUSSEL Denis le Dim 27 Mai 2018 - 14:05, édité 2 fois (Raison : photographies redimensionnées)
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Sam 26 Mai 2018 - 1:15

Très bien, Denis. Une collection originale  Very Happy

- J'ai redimensionné tes photographies en 800px. Tu les avais jointes en 2048X1536 Px - pour un poids de 699 Ko.... attention

......Je n'avais jamais vu une page de sujet aussi "grande"..... narguer  narguer

-----S'il te plait, Denis, avant d'envoyer il faut prévisualiser.....ou bien, il est quand même possible de "rectifier en éditant ton message

Merci
_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 3085 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Sam 26 Mai 2018 - 17:19




Matériels militaires français

(Suite)



L'Automitrailleuse Légère (AML) PANHARD H90 - F1




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

AML PANHARD en version Europe

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


AML PANHARD en version saharienne


---------- L'automitrailleuse légère fabriquée par la firme PANHARD, équipa l'Armée de terre au cours des années 1960 mais également certains escadrons de Gendarmerie Mobile.

---------- Elle était proposée avec un mortier de 60 (AML 60), ou avec un canon de 90 (AML 90) de GIAT F1 avec 21 obus.

---------- Vitesse sur route : 90 km/h -- masse au combat : 4,8 tonnes (AML 60) - 5,5 tonnes (AML 90).

---------- Autonomie : 600 kilomètres - armement secondaire : 2 mitrailleuses de 7,62.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 27 Mai 2018 - 1:49



Matériels militaires français (suite)



Le camion militaire BERLIET GBC - 8 KT  (1961 - 1977)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

              Le Berliet GBC-8KT fait parti de ces véhicules qui hantent les casernes de l’armée française, car, après trois décennies de présence dans les rangs, ce camion a fait l’objet d’une importante rénovation dans les années 1990 qui prolonge son espérance de vie. Recarrossé, remotorisé, les châssis de ces Berliet sont encore présents dans le parc de l’armée française sous le nom Renault GBC180.


              L’histoire du GBC-8KT débute dans les années 1950, l’entreprise lyonnaise Berliet développe des programmes de camions capables d’effectuer des missions prospection pétrolière dans le Sahara, l’un des plus réussis fut le Berliet Gazelle. Ce véhicule répond aux attentes des compagnies pétrolières et s’illustre dans divers raids africains. Face à de telles performances, l’armée ne reste pas insensible à la Gazelle et commande, en 1957, 310 exemplaires appelés GBC 8 6×6. La Gazelle de Berliet évolue petit à petit avec de nouvelles versions, dont le GBC 8 MK 6×6 équipée d’un moteur polycarburant.

                  Mais pour répondre pleinement aux attentes des militaires, Berliet développe en 1960 un prototype sur la base de la gazelle avec une cabine torpédo aux lignés carrées dessinée par le styliste Charbonneaux. Le Berliet GBC 8 KT 6×6 était né.

--------------- Berliet livre sa copie à l’armée le 13 Juillet 1960 pour passer plusieurs évaluations. Par rapport à la Gazelle, et outre sa carrosserie anguleuse, le GBC 8 KT s’équipe d’une boite ZF à six rapports, l’empattement est augmenté de 22 centimètres, la roue de secours située derrière la cabine est retirée pour augmenter la longueur du plateau, et la charge utile passe à quatre tonnes. Le moteur est le MAGIC à cinq cylindres en ligne de 7.900cm3 de 135Cv, capable de rouler avec plusieurs types de carburants, il permet une vitesse de pointe à 86km/h et consomme 36 litres aux 100km.


                  Durant le second semestre 1960, l’armée française teste le Berliet GBC 8 KT en toutes situations et livre son premier rapport en octobre 1960 : le GBC est un camion parfait, quelques petites remarques sont effectuées sur la taille du véhicule, toutefois nuancées par le poids plus léger du GBC 8 KT par rapport aux versions précédentes. A cette époque, l’armée cherche en urgence des camions 6×6, et seul Simca fait de la concurrence à Berliet, avec deux points noirs par rapport au Berliet : son prix et le manque d’un moteur polycarburant. Si la version cargo GBC 8 KT plait à l’armée, la version tracteur nommée TBC 8 KT a moins de chance et est critiquée sur son moteur et son embrayage faiblards.



                   Début 1961, l’armée évalue à nouveau le Berliet GBC 8 KT, permettant cette-fois ci de déceler les faiblesses mécaniques du camion : carter moteur qui fuit, défaut d’étanchéité du démarreur en tout-terrain, injecteurs détériorés dès 10.000km… Berliet est sommé de revoir sa copie pour fiabiliser son camion, puis de nouveaux tests effectués en avril 1961 confirment l‘intérêt des militaires pour le Berliet, permettant à l‘armée française de commander ce véhicule. Berliet lance donc la production du GBC 8 KT en 1961 dans son usine de de Vénissieux avant d’être déplacée à Bourg en Bresse en 1965 lors du second contrat de fourniture.


                  Rapidement, la production du Berliet GBC 8 KT connait des retards à cause des sous-traitants, puis courant 1969-1970, l’entreprise allemande ZF qui fournit les boites de vitesses ne suit plus la cadence, si bien que l’armée demande à Berliet de fournir ses propres boites de vitesses pour que le Berliet GBC 8 KT ne dépende pas d’une entreprise étrangère. Toutefois, la boite Berliet dispose d’une grille inversée par rapport à la boite ZF, ce qui nuirait à l’homogénéité du parc, les hautes instances militaires refusent l’adoption de la boite Berliet, t’en pis pour l’indépendance nationale. D’autres études lancées dans les années 1960 visaient à réduire le prix du GBG 8 KT, notamment en l‘équipant en 4×4 au lieu du 6×6, mais les résultats mettent en évidence que l’économie qui en résulterait serait trop faible pour lancer une telle version.



                    Petit à petit, l’armée développa des versions spécifiques du Berliet GBC 8 KT : bennes pour le génie, versions aéroportuaires (avitailleur, lance à eau), dépanneuses, des versions citernes… Le Berliet GBC devient une bête de somme de l’armée française, il faut dire que 16.500 exemplaires ont été livrés aux militaires. Dans les années 1990, quand les premiers GBC 8 KT ont atteint 30 ans, la question de leur remplacement se pose, et comme le châssis du Berliet convient encore aux militaires, Renault propose une lourde modernisation consistant au remplacement des moteurs et de la cabine. Le Berliet GBC 8 KT est ainsi transformé en Renault GBC 180 à partir de 1992 dans l’usine Renault Véhicules Industriels de Limoges, mais c’est là une autre histoire…
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Ven 1 Juin 2018 - 15:53



Matériels militaires Français  (Suite)



      Le Missile Pluton sur chassis AMX 30





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



---------------- Système balistique nucléaire à courte portée lancé d'une rampe lance-missiles montée sur un châssis chenillé AMX 30.

- Portée comprise entre 20 et 120 kilomètres.

- Masse au lancement : 2 423 kilos.


---------------- Cet équipement constituait la force de dissuasion tactique nucléaire de l'Armée de Terre française pendant la guerre froide entre mai 1974 et 1993.


---------------- Le missile créé par la société nationale industrielle aérospatiale était composé de 3 parties assemblées juste avant le tir au moyen de la grue du véhicule lanceur :

- La munition (partie avant),

- Le vecteur avec quatre gouvernes aérodynamiques et équipé d'un moteur-fusée à poudre nommé "Acheron",

- Le coeur nucléaire introduit dans la munition juste avant le tir.

---------------- Cinq régiments de l'est et du nord de la France furent équipés de huit lanceurs chacun.


---------------- Véhicule tracteur : Camion Berliet.

(Photo prise avec camion grue anglaise Hercule - en attente : camion militaire français Berliet).
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Ven 1 Juin 2018 - 18:17

J’ai assisté, en 1982 ou 1983…au tir d’essai d’un « Pluton » à partir de cet « engin ».

C’était impressionnant…Cela avait eu lieu si je m’en souviens bien, au Camp de Mailly en Champagne.

Le tir, était réalisé par le 3ème Régiment d’Artillerie « A la Sainte Barbe, vive la Bombarde »


coucou
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5146 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Ven 1 Juin 2018 - 23:51



Matériels militaires Français (suite)



Le char AMX 13 DCA




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



----------------- L'armement principal du Char AMX 13 DCA, consiste en un canon bitube HSS - 831 A de 30 mm, (Hispano Sulza) monté sous tourelle.

----------------- Il a été conçu pour apporter aux chars rapides AMX 13 et AMX 30, une protection aérienne efficace.

----------------- En service dans l'Armée de Terre Française de 1952 à 1985.

----------------- Puissance : 250 à 270 cv -- Masse au combat : 14,8 tonnes -- Vitesse : 60 Km/h.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Sam 2 Juin 2018 - 8:12


Char Renault  R 35




--------------- En 1933, pour assurer le remplacement des chars Renault FT de la Grande Guerre, l'autorité militaire mit à l'étude un char de six tonnes ayant les caractéristiques suivantes :

- Équipage de 2 hommes.

- Armement constitué par une mitrailleuse de 7,5 mm, ou un jumelage de même calibre, ou un canon de 37 mm CS.

- Masse : 6 tonnes dans le projet initial, portée à 8 tonnes le 22 mai 1934 avec l'adoption d'un blindage de 40 mm au lieu de 30 mm. Ce chiffre devait représenter la masse à pleine charge mais sans l'équipage ni les munitions.

- Vitesse maximale : 15 à 20 km/h.

- Autonomie minimale : 40 km.

- Pente maximale franchissable : 65 % .

- Possibilité de manœuvre sur des pentes de 40 %.

- Stabilité transversale sur des pentes de 60 %.

- Franchissement de gué de 1,20 m.

- Franchissement d'une tranchée de 1,70 m.
.
- Moteur à essence ou gas-oil fonctionnant quelle que soit l'inclinaison.

- Autonomie de fonctionnement sans ravitaillement : 8 heures.
.

---------------- Quatre constructeurs participèrent à l'étude de ce nouveau matériel : Renault, les Forges et Chantiers de la Méditerranée (F.C.M.), Delaunay Belleville et la Compagnie Générale de Construction de Locomotives (Batignolles-Châtillon).
----------------- Le premier prototype présenté à la commission d'essais des matériels automobiles de Vincennes du char Renault ZM comportait un blindage de 30 mm .

----------------- Le moteur, un 4 cylindre 120 x 130 développait 85 CV à 2.200 tours/minute. Le char fut expérimenté à Vincennes en janvier 1935 par le colonel Keller.
----------------- Une première commande de 300 exemplaires fut passée le 2 mai 1935 à la direction des armements avec,
----------------- Le R 35 était un véhicule blindé chenillé dont la caisse comprenait 3 sections usinées par fusion et assemblées par boulons, avec un fond de protection en tôles.

----------------- L'équipage comprenait le pilote, assis à l'avant à gauche, et le chef de char-tireur, assis sur une sangle suspendue au centre de la caisse, à l'intérieur de la tourelle rotative.

----------------- Comme armement, le R 35 avait donc un canon semi-automatique de 37/20 jumelé à une mitrailleuse de 7,5 mm, modèle 31, de la manufacture de Châtellerault, tous deux montés dans une casemate ménagée sur la paroi avant de la tourelle rotative.



----------------- Au début de la Campagne de France. l'armée disposait de 945 chars de ce type, plus 243 autres outre-mer. Le Renault 35 se caractérisait à son époque par un blindage sérieux mais aussi par une indiscutable lenteur.
Son chef de char à la fois pointeur, tireur et chargeur de ses pièces, était surchargé de travail. Son optique, son habitabilité et son armement se révélèrent nettement insuffisants.
Longueur : 4,02 m. Largeur : 1,87 m. Hauteur : 2,13 m. Vitesse : 19 km/h. Poids : 10,6 t.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Sam 2 Juin 2018 - 15:13

Bien que l'hélicoptère Gazelle ne rentre pas dans la catégorie des véhicules militaires miniatures, il a un rôle déterminant dans la destruction des engins blindés ou de toute forme de véhicules au combat.


Hélicoptère Gazelle SA 342M







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Gazelle SA 342M de l'ALAT



Rôle Liaison/reconnaissance
Appui-protection
Lutte anti-chars
Lutte anti-aérienne
Constructeur Drapeau : France Sud-Aviation puis Aérospatiale
Premier vol 7 avril 1967
Date de retrait Toujours en service, fin de production en 1996
Nombre construit >1775
Équipage
5
Motorisation
Moteur SA 341 : Turbomeca Astazou III C21
SA 342 : Turbomeca Astazou XIV M ou H1
Nombre 1
Type Turbine à gaz
Puissance unitaire SA 341 : 6521 ch
SA 342 : 8641 ch
Nombre de pales 3
Dimensions
image illustrative de l’article Sud-Aviation SA340/341/342 Gazelle
Diamètre du rotor 10,501 m
Longueur 9,5331 m
Hauteur 3,1921 m
Masses
À vide SA 341 : 1 160 kg
SA 342 : 1 200 kg
Maximale 1 9001 kg
Performances
Vitesse de croisière SA 341 : 220 km/h
SA 342 : 230 km/h
Vitesse maximale 3101 km/h
Plafond 6 0001 m
Vitesse ascensionnelle 5401 m/min
Distance de convoyage 670 km
Armement
Externe Soit :
1 canon Giat M621 de 20 mm en sabord droit1
2 x 2 missiles antichars filoguidés HOT1
2 x 2 missiles antichars AT-3 Sagger (russes)
2 x 2 missiles anti-aériens AATCP thermiques Mistral
1 panier à roquettes
2 x 2 missiles anti-aériens SA-7 Grail (russes)


--------------- La Gazelle est un hélicoptère léger polyvalent de construction métallique conçu dans la deuxième moitié des années 1960 par Sud-Aviation et produit en série à partir du début des années 1970 par la Société nationale industrielle aérospatiale (SNIAS ou Aérospatiale) en collaboration avec Westland Helicopters (Royaume-Uni). Déclinée en deux versions commerciales principales (nomenclatures SA 341 et SA 342).

--------------- la majeure partie de sa production fut destinée aux armées (France, Tunisie, Maroc, Royaume-Uni, Yougoslavie, Égypte, Koweït, Irak (38 entre 1980 et 19882) mais elle connut aussi un succès certain dans les milieux civils.

--------------- Malgré son ancienneté, cet hélicoptère forme encore en 2015 la force principale des hélicoptères de combat de plusieurs pays.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Gazelle équipée de 2x2 missiles "HOT" ravitaillée en carburant par un camion citerne GMC
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Sam 2 Juin 2018 - 22:10


L' A M X - 13 V T T  (Véhicule transport de troupes)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



--------------- Variante du char léger français AMX-13, il fut utilisé par l'Armée Française avant d'être remplacé par l'AMX 10 P lui-même remplacé par le VBCI à partir de 2008.


---------------- Produit à 3 000 exemplaires à partir de 1957, il transportait 10 fantassins . Comme véhicule transport de troupes, il reçoit une tourelle CAFL 38 armée d'une mitrailleuse de 7,5 mm (arme automatique Modèle 1952), de l'affût blindé GIAT CB 127 équipé d'une Browning M2 de 12,7 mm.

---------------- En 1963, l'AMX-13 VTT était déjà produit aux chantiers de la Seyne-sur-Mer. En 1964, le 24° bataillon de chasseurs portés à Tübingen en Allemagne de l'Ouest, en était équipe.

Equipage : - 1 pilote -- 1 chef de char + 1 radio tireur -- 10 fantassins.

Longueur : 5, 59 m  -- Largeur : 2,51 m -- Hauteur : 2,40 m -- Masse au combat : 13,5 tonnes.

Armement principal : canon de 20 mm -- Armement secondaire : mitrailleuse de 12,7 mm ou une mitrailleuse de 7,5 mm

Moteur essence  -- vitesse : 60 km/h.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Sam 2 Juin 2018 - 22:25


Le camion militaire  4x4 léger Renault R 2087 des années 1960



---------- Peu de renseignements recueillis sur ce véhicule très employé par l'Armée de Terre et des escadrons de Gendarmerie Mobile. A été longtemps versé au profit des unités de réserve des Armées.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 3 Juin 2018 - 10:02

Toutes ces Miniatures, dont certaines rappellent des souvenirs par exemple en avoir « utilisées »,
mais, aussi, dans les défilés du 14 juillet, d’antan…

Une de mes photos, ci après (déjà postée), à la DCA de Bizerte, un de nos camions que nous utilisions.

- J’espère que Denis, dispose de cet « engin miniature » ; ce sera, un plaisir de retour en arrière pour moi..... Basketball



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



cheers
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5146 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 3 Juin 2018 - 14:07



Le camion tactique SIMCA UNIC



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
8090498/2307][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/url][/center]



---------------- Le SIMCA UNIC Marmon BOCQUET (SUMB); est un petit camion tactique produit par UNIC, d'octobre 1964 à 1973.


---------------- Motorisé par SIMCA et conçu par BOCQUET, il possède quatre roues motrices Marmon-Herrington et une cabine semi-avancée découvrable étudiée par le carrossier Génève.


---------------- Commandé à 6 976 exemplaires par l'Armée française jusqu'en 1969, le véhicule peut transporter 12 personnels plus le conducteur et le chef de bord ou 1500 kg de matériel.

---------------- A partir de 1970, il existe une version camionnette d'accompagnement pour l'AMX 13 bitube de 30 mm.

---------------- Le SIMCA UNIC, a été remplacé dans l'Armée française par le SAVIEM TP 3, marque Simca
Industrie : production 1964/1973.

- Usine d'assemblage : SURESNES - Poids à vide camion essence ; 5 300 kg  -- Turbo diesel : 5 700 kg.

- Vitesse maximale : 80 k/h.

- Consommation : essence : 30 à 35 litres. -- turbo-diesel : 19 à 23 litres au 100 km.


- Dimensions : Longueur : 5, 1 m -- Largeur : 2,1 m -- Hauteur : 2,84 m.


Modèle présenté au couleur de l'O N U .
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 3 Juin 2018 - 14:37

Commandoair40 a écrit:
François , je ne reconnais pas ce Camion  scratch

Mais est ce un Petit Mortier de 60mm en cour de réglages que je vois Shocked  entre ces deux beaux Marins ?????  Question


....................................................................................................................................


Qu’il est beau le camion…. Wink ....Nous en avions « quelques uns », je me souviens qu’ils étaient « grands » et hauts….à l’arrière, dans la caisse, il y avait de la place….Un  Grand salon…Il étaient utilisés aussi pour « tracter » nos canons de 40mm Bofors.

- Pas de doute, voila de beaux Marins…et, à mes pieds, je porte une belle paire de « Rangers », toutes en vrai cuir et réalisées par un vrai « buif »….C’est un Camarade, qui me les avaient offertes à son départ de la DCA de Bizerte.

- Oui, c’est un mortier de 60, nous en avions quelques uns et, nous allions nous entraîner au tir, face à la mer,
au Cap Blanc…(Nous « emmenions », aussi quelques canons de 40)

matelot
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5146 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 3 Juin 2018 - 17:32

lol! ......……Voilà que depuis ton message que j’ai cité, je cherche…je cherche…je n’ai même pas fait la sieste….. bois-un-café ... Sleep

En veux-tu des camions militaires….Je n’ai pas trouvé et, pourtant j’ai déjà été « confronté » à cette question….J’avais lu « quelque part » que la Marine, dans le temps, s’était dotée de ces véhicules et, peut-être, utilisés en Algérie (sous toutes réserves)…

- Peut-être un Renault… ?....à mon avis, il n’a pas le museau d’un Berliet…ni d’un Simca….(et, en plus avec ce muret blanc…je ne vois pas combien de roues il pouvait avoir)…..

- « Purée »….Il va falloir faire un retour dans le passé pour photographier l’avant »….


fou_rire



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


- Alors, Denis, tu l'as ou tu ne l'a pas ce camion..... narguer .... hurler
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5146 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 3 Juin 2018 - 17:48



Malheureusement je ne possède pas en miniature ce camion objet de tant d'affection. Bon je vais chercher aussi mais à mon avis, ce doit être du Saviem, du Berliet, du Simca ou tout simplement du Renault. Je me lance dans la recherche.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 3 Juin 2018 - 18:18

....tres interressant..........figurez vous que par le plus grand des zazard , je possede LA caisse de transport du mortier de 60mm....elle a survecue pendant des années chez mes parents , suite au retour du Maroc , elle a servie comme caisse de demenagement....pour etre maintenant a mon jardin , servant de banc !...je ne sais de quel bois elle est faite , mais il faut dire qu il encore bien dur ..!..
avatar
marcus66
Actif+
Actif+



Age : Date d'inscription : 18/01/2012 Nombre de messages : 249 Localisation : Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Dim 3 Juin 2018 - 19:26

........message recu....je vais essayer ....il faut dire que c est galere pour envoyer des photos ...et je suis nul de chez nul en informatique .....mais bon j a va voir ca ..!...
avatar
marcus66
Actif+
Actif+



Age : Date d'inscription : 18/01/2012 Nombre de messages : 249 Localisation : Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Lun 4 Juin 2018 - 6:01



Le véhicule  COMBAT CAR M 20



Véhicule léger blindé construit aux Etats-Unis, utilisé dans l'Armée française




---------------- Ce véhicule a été fabriqué dans de nombreuses versions à partir de 1941. Aussi connu sous le nom de M-20 SCOUT CAR,, sans tourelle qui devait être remplacé par une superstructure basse et ouverte, avec comme armement une mitrailleuse  M2 de 12,7 mm.

---------------- L'équipage pouvait emmener un  BAZOOKA afin de compenser l'absence de canon de 37 mm installé sur certaines versions.

---------------- La plupart des M-20 servait de véhicule blindé de transport de troupes ou de camion de ravitaillement blindé.

---------------- Entre 1943 et 1944, 3 680 M-20 sortiront des chaînes de production Ford. Quarante trois pays  du monde utilisèrent les diverses versions de ce véhicule blindé.

Caractéristiques Générales

Equipage : 4 : 1 chef de char - 1 tireur pilote - 1 tireur - 1 copilote radio-opérateur.

Dimentions : longueur : 5 m -- largeur : 2,54 m -- hauteur : 2,64 m.

Masse au combat : 7,8 tonnes.

Blindage : 3 à 19 mm.

Armement : 1 canon de 37 Modèle M6 - (80 obus), ou 1 mitrailleuse Browning M2 de 12,7 mm (400 cartouches), ou 1 mitrailleuse Browning 1919 de 7,62, (1500 cartouches).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Véhicule blindé COMBAT CAR   M-20 version française
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Mar 5 Juin 2018 - 0:11



Véhicules de combat blindés de l'Armée Allemande



LE CHAR LEOPARD 1







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Caractéristiques


Service Septembre 1965 à 2003 (dans la Bundeswehr)
Utilisateurs 15 pays
Conflits Guerre de Bosnie
Seconde guerre d'Afghanistan
Production Concepteur Porsche et Rheinmetall
Année de conception 1959-1964
Constructeur Krauss-Maffei et Krupp MaK
Production 4 744 exemplaires
Caractéristiques générales
Équipage 4 hommes : chef de char, pilote/conducteur, opérateur tourelle/canonnier et opérateur radio chargeur
Longueur 7,09 m (caisse)
9,54 m (avec le canon)
Largeur 3,37 m
Hauteur 2,62 m
Masse au combat Léopard 1 : 40 t
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type De 16 mm à 70 mm d'acier1

Armement



Armement principal 1 canon de 105 mm L7A3 approvisionné à raison de 60 obus (réduit à 55 sur les versions A4 et A5).
Armement secondaire 2 mitrailleuses MG3 de 7,62 mm (coaxiale et sur tourelle) approvisionnées avec un total 5 500 coups.
Mobilité
Moteur MTU MB 838 poly-carburant 10 cylindres
Puissance 830 ch (610,5 kW) à 2 200 tr/min
Transmission ZF 4 HP 250 automatique (4 rapports en marche-avant et 2 en marche-arrière)
Suspension Barre de torsion
Vitesse sur route 65 km/h sur route (62 km/h pour le Léopard 1A5), 24 km/h en marche-arrière.
Puissance massique De 20,75 ch/t à 19,4 ch/t suivant le modèle.
Réservoir 985 ℓ
Autonomie Jusqu'à 600 km sur route et 450 km en tout terrain.


Historique


---------------- En 1956, la Bundeswehr engage un processus afin de se doter d’un char de combat moderne pour remplacer ses blindés américains (M-47 et M-48) en vue de prendre un avantage au point de vue blindage et puissance de feu face à la supériorité numérique des blindés soviétiques.

---------------- Le cahier des charges qui en découle prévoit que le blindage doit supporter des tirs de 20 mm à courte distance, que le canon peut envoyer des munitions capables de percer 150 mm de blindage avec une dotation de ces munitions suivant la norme OTAN.

---------------- En 1957, un accord de coopération est signé avec la France en vue de se doter d’un char de combat commun, accord auquel se joint en 1958 l’Italie qui supervisera le programme. Des prototypes sont construits (deux allemands et un français) et, entre août et octobre 1963, ils sont comparés à l’avantage semble-t-il des prototypes allemands.

----------------- En 1963, l’accord est rompu par les parties, les Français préférant construire leur propre version (l’AMX-30), et les Italiens préférant acheter la première version du char M60 américain. Les Allemands appellent alors leur meilleur prototype « Leopard » (dans la continuité du « Panther » et du « Tigre ») et la production en série par la firme allemande Krauss-Maffei et le groupe Krupp commence fin 1965.

----------------- La bataille de Saraci-Kalesija en Bosnie qui opposait une unité des forces armées danoises de la FORPRONU aux bosno-serbes en 1994 a été son baptême du feu.


----------------- Le tireur dispose d'un viseur télescopique TZF 1A gradué avec des lignes stadimétriques. Monté à l'avant droit du toit de la tourelle, il possède une capacité de grossissement de × 8. Un télémètre TEM 2A d'une base de 172 cm traverse le toit de la tourelle sur toute sa largeur, il a une capacité de grossissement de × 16. Le TEM 2A peut déterminer des distances jusqu'à 4 000 m.

----------------- La télémétrie peut s'effectuer de deux façons : par coïncidence ou par stéréoscopie, le premier mode à l'avantage de calculer la distance rapidement, le second opérant plus lentement offre une meilleure précision sur la mesure de la distance.

----------------- Un projecteur XSW–30–U peut éventuellement être monté sur le masque, au-dessus du canon. Le faisceau de la lampe halogène peut éclairer jusqu'à une distance de 1 500 mètres. Il peut aussi fonctionner en émettant un éclairage invisible infrarouge pour la vision de nuit.
Production

----------------- La production en grande série du char Léopard débute le 9 septembre 1965 et s'achève au mois de mars 1976 et comporte un total de six lots de production. Un total de 4 744 exemplaires, toutes variantes confondues seront produits.


----------------- La production en grande série débute le 9 septembre 1965 à l'usine de Krauss-Maffei à Munich, un lot de 500 chars Léopard sortiront de l'usine entre septembre 1965 et juillet 1966. Un petit nombre de chars sera aussi produit par Krupp MaK à Kiel.

----------------- Le deuxième lot, comportant 600 chars est produit entre juillet 1966 et juillet 1967. Les chars de ce lot reçoivent une petite gouttière attachée en-dessous de la tourelle tandis que des plaques déflectrices sont installées sur la partie supérieure de la caisse pour protéger le roulement de la tourelle. La prise externe permettant de brancher un casque audio relié au système d'interphone du char est maintenant installé dans un boîtier de forme circulaire (et non plus carrée) montée à l'arrière de la caisse.

----------------- Le troisième lot, comportant 500 chars est produit entre juillet 1967 et août 1968. Les chars de ce lot se diffèrent du précédent par l'ajout d'anneaux de levage montés au-dessus des feux de position arrière et sur les déports de caisse à la hauteur du premier galet de roulement.

----------------- Le quatrième lot est produit entre août 1968 et février 1970. Le persiennage de la grille d'échappement du moteur est révisée, les entretoises transversales laissant place à des verticales, des anneaux de levage sont aussi ajoutés. Un certain nombre de Léopard issu du quatrième lot seront produits pour être vendu à des pays étrangers.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Mar 5 Juin 2018 - 21:00



Véhicules de Combat Blindés de l'Armée Allemande  (suite)







Le Char Panther G





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


---------------- A partir de l’année 1941, les Allemands doivent faire face au redoutable char Soviétique T-34 et ils ne disposent pas véritablement d’engin blindé assez performant pour le contrer. L’armée allemande décide aussitôt de créer un char capable de renforcer son parc blindé.

----------------- Après des études effectuées sur des T-34 capturés sur le front de l’est, le premier prototype est construit en septembre 1942 par l’entreprise MAN. La production est immédiatement lancée, et les besoins en blindés de l’armée allemande sont si forts que d’autres firmes, telles que DB, Henschel et Maschinenfabrik Niedersachsen, reçoivent également des commandes.

----------------- Rapide et maniable, malgré la masse imposante de son blindage (cependant assez faible sur les faces latérales), le PzKpfw V Panther reçoit son baptême du feu sur le front de l’est en juillet 1943. Extrêmement performant, les chars soviétiques accusent de lourdes pertes et parviennent difficilement à résister face aux attaques du PzKpfw V Panther. Ils doivent en moyenne sacrifier neuf de leur T-34 pour détruire un Panther.

------------------ La fabrication de ce char s’arrête en mars 1945, alors que les bombardements alliés des usines d’armement allemandes ont déjà très nettement ralenti la production mensuelle du char Panther, considéré comme l’un de meilleurs chars allemands de toute la Seconde Guerre mondiale, après le char Tigre.


Fiche technique du char Panther






Pays créateur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : PzKpfw V Panther G

Longueur : 8,66 m
Largeur : 3,27 m
Hauteur : 2,85 m
Masse : 45 500 kg
Vitesse maximale : 55 km/h
Autonomie : 257 km

Armement principal : un canon de 75 mm Kwk 42 L/70
Armement secondaire : une mitrailleuse de 7,92 mm MG 42, une mitrailleuse 7,92 mm MP 44

Moteur : Maybach HL 230 P 30 à 12 cylindres de 700 chevaux
Consommation : 280 litres aux 100 kilomètres

Equipage : 5 personnes (1 chef de char, 1 pilote, 1 co-pilote, 1 opérateur radio et mitrailleur, et 1 chargeur)

Blindage avant : 110 mm
Blindage arrière : 16 mm
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Jeu 7 Juin 2018 - 13:32


Véhicules de combat blindés de l'Armée Allemande (Suite)



Le char PANZER IV  (sans doute le meilleur char allemand de la seconde guerre mondiale)








--------------- A l'origine les spécifications du futur Panzer IV furent émises par le Colonel-Général Heinz Guderian en 1930. Ce char devait avec le Panzer III constituer l'élément principal des Panzerdivisions rejetant le Panzer I à un rôle d'entraînement et le Panzer II à un rôle de reconnaissance.

--------------- Le développement de ce char moyen débuta sous la dénomination de "tracteur agricole moyen" en raison de l'interdiction faite à l'Allemagne de construire des chars par les vainqueurs de la Grande guerre (Traité de Versailles) Cependant dès l'accession de Hitler à la tête du pays, l'armée allemande se lance en 1934 dans un vaste et très secret programme de réarmement

---------------- Le rôle original de ce char était la suppressions des armes anti-chars adverses et de l'infanterie ennemie hors de portée des autres modèles allemands.

---------------- Pour réaliser cette tache il devait être armé de l'obusier de 75 mm L/24. Il s'agit donc à l'origine d'un char de support. Demandé par Hitler en 1934, 3 grands firmes se lancèrent dans les plans du VK 2001: Rheinmetall-Borsig, MAN et Krupp. Le prototype de Rheinmetall avait une suspension semblable au Neubaufahrzeug, celui de MAN une suspension d'abord classique puis à barre de torsion et roues croisées, et enfin celui de Krupp qui utilisait le système à 8 roues et 4 galets de retour de MAN.
Celui de MAN fur jugé trop complexe et refusé. Ceux-ci essayèrent de trouver une nouvelle solution, mais pendant les essais de 1936, celui de Krupp (VK2001 K) fut finalement choisi.

----------------- Le blindage premier modèle, le ausf A, était très léger. Le premier sorti en octobre 1937 et fut produit jusqu'en mars 1938.
----------------- Seulement un petit nombre (35) de ce char qui était en fait un modèle de présérie fut produit. Le ausf B apporta quelques modifications, notamment dans le moteur : le HL 108 TR du ausf A fut remplacé par le Maybach HL 120 TR, plus puissant. Le ausf C fut équipé du encore plus puissant HL 120 TRM et produit de octobre 38 à août 1939.
Le ausf D produit à partir d'octobre 1939 fut le premier modèle à être produit en série.
---------------- En septembre 40, ce fut le ausf E qui fut produit avec un nouveau système d'optique, un meileur blindage et un nouveau tourelleau pour le chef de char. De plus, il adapta la "Rommelkiste", bac de rangement fixé à l'arrière de la tourelle. On tenta de faire un prototype de panzer IV basé sur un chassîs E équipé d'un système de suspension FAMO et des roues modifiées.
Puis vint le ausf F qui fut le dernier à être équipé du L/24 court, en avril 1941.

----------------- En mars 1942, 25 ausf F furent modifiés en Ausf F2 avec un canon à 43 calibres, qui resta en place sur les premiers ausf G. Vers la fin de la production des ausf G et du début de production des ausf H (en mars 43), le plus puissant 75 mm L/48 fut adopté. Le ausf G avait notamment une tourelle modifiée et améliorée.
----------------- Le Panzer IV ausf H reprenait les nouveautés du ausf G, avec un plus un nouveau tourelleau, des filtres, amélioration du blindage et des roues, équipé des FuG 2 et 5.
Le ausf J qui suivit à partir de juin 1944 était simplifié et avait une autonomie nettement supérieur, par la suppression des générateurs auxiliaires de tourelle. Il avait les caractéristiques des ausf G et H.

---------------- Les Panzer IV de l'Afrika Korps étaient "tropicalisés" grâce à de meilleurs ventilateurs et filtres à air.
Des tourelles de ausf H et J furent installées sur les trains blindés 51, 52 et 53.

----------------- Quelque-uns furent transformés en transporteurs de munition, dont certains pour les mortiers géants "Karl".

----------------- Deux versions (80 et 17 exemplaires ausf H et J) furent créées pour devenir des Panzerbefehlswagen : le SdKfz 268 avec la Fug 7 pour la communication avec la Luftwaffe et le SdKz 267 avec la Fug 8 pour communiquer avec l'infanterie.
90 engins furent modifiés pour l'observation d'artillerie.

----------------- 20 panzer IV ausf C et D furent modifés en Bruckenleger (poseur de ponts) par Krupp et Magirus, et servirent en France, Russie et Belgique dans les 1., 3., 5., et 10. PzDiv.

----------------- 39 furent modifiés en Bergepanzer IV, véhicule de dépannage, en fin 1944.

----------------- Rajoutons qu'une douzaine de Panzer IV eurent leur blindage renforcé à 80 mm à l'avant en prévision de l'invasion de malte mars 1942, et 42 Tauchpanzers en in 1940 sur chassîs ausf D dans le but d'envahir l'Angleterre, opération "Seelöwe".

----------------- Des prototypes et "plans" proposaient des Panzer IV à tourelle de Panther, équipé de lance roquettes de 280 mm, transport amphinie, versions AA et AC ...
Un prototype équipé de l'obusier de campagne de 105 mm Geschutzwagen fut testé, mais fut annulé au profit du Wespe et Hummel.
Des versions planifiées en début 44 équipées des pièces de Panzer III et IV furent proposées, mais pas retenus. L'engin se serait appelé Panzer III/IV ausf A.

------------------ Il faut noter que l'arrangement global du Panzer IV comprenant les
dimensions - la disposition de l'équipage ... - ne changera guère tout au long de la production. Les changements porteront principalement sur la longueur et les calibres du canon (canon long de 75 mm L/43 puis L/48 remplaçant le court L/24), les équipements de vision et l'épaisseur du blindage.
------------------ Dans un but de rationalisation, les Panzer IV comprenais beaucoup d'éléments provenant du Panzer III comme la mitrailleuse de caisse, les clapets de vision de la tourelle, les trappes de tourelle, la coupole de commandant, les sabords de tir au pistolet...

------------------- De plus à l'intérieur de nombreux composants mécaniques étaient semblables entre les deux chars.
------------------- Cette standardisation du matériel avait pour but de faciliter la production en masse de chars de combat.
------------------- A la moitié du conflit, le Panzer IV fut équipé de Schutzen (vers avril 43) et fut le char allemand le plus produit durant la deuxième guerre mondiale. C'est pourquoi un grand nombre de variantes
fut produit, preuve du nombre de caisses disponibles.
Sa suprématie sur le champ de bataille sera rudement remise en
cause par les modèles adverses comme le Sherman équipé du 76 mm ou encore le T-34/76 ou T-34/85, les équivalents du Panzer IV chez les alliés.
Le Panzer IV restera en service dans de nombreuses armées après la guerre, surtout au Moyen-Orient (Syrie, Jordanie...) jusqu'en 1967! .

Pour la dénomination SdKfz, le Panzer IV est le SdKfz 161 dans ses versions A à F1, SdKfz 161/1 dans ses version F2 et les premiers ausf G équipés du L/43, et SdKfz 161/2 dans ses versions de G à J.

Nombres d'exemplaires produits par version :

35 Ausf A
45 Aus B
134 Ausf C
229 Ausf D
233 Ausf E
487 Ausf F
25 Ausf E modifiés et 175 construits ce qui donne en tout 200 Ausf F2
1 687 Ausf G (dont 1 275 avec encore le L/43)
3 774 Ausf H
1 758 Ausf J

42 Tauchpanzers (ausf D modifiés)
36 Bergepanzer IV
20 Bruckenleger IV
97 Panzerbefehlswagen IV (les deux versions)
90 Panzerbeobachtungwagen IV


Ceci nous donne dans les 8 600 exemplaires (sans compter les Panzerjäger, canons automoteurs et autres dérivés du chassîs) construits par Krupp, Vomag AG, Nibelungenwerke AG à St.Valentin.



De ce fait, le Panzer IV est le blindé le plus construit et utilisé par la Panzerwaffe et un bon blindé malgré ses adversaires de plus en plus puissants et nombreux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Sam 9 Juin 2018 - 20:15




Véhicules de combat blindés de l'Armée Allemande (suite)


Véhicule de Reconnaissance SD HX HANOMAG



Caractéristiques générales


Équipage 12 (passagers compris)
Longueur 5,80 m
Largeur 2,10 m
Hauteur 1,75 m
Masse au combat 7,81 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 6-12,5 mm
Armement
Armement principal varie (voir texte)
Armement secondaire varie (voir texte)
Mobilité
Moteur un Maybach HL 42 6 cylindres
Puissance 100 ch (74,6 kW)
Suspension Half track
Vitesse sur route 52,5 km/h
Puissance massique 12,8 ch/tonne
Autonomie 300 km

-------------- Le Sonderkraftfahrzeug 251 (SdKfz 251) (littéralement : véhicule de combat spécial) était un véhicule blindé allemand semi-chenillé de combat construit durant la Seconde Guerre mondiale, qui fut produit tout au long du conflit.

-------------- Sa classification dans la Heer correspond à Schützenpanzer (Véhicule de combat d'infanterie).

-------------- Il était essentiellement destiné à équiper les Panzerdivisions et les unités de Panzergrenadieren et partageait de nombreux éléments mécaniques avec le SdKfz 7.


-------------- Les premiers modèles du SdKfz 251 mis en production furent attribués à la 1re Pz. Division en 1939. Il existait quatre versions (A-D) avec de nombreuses variantes. L’idée initiale était de disposer d’un véhicule qui pouvait transporter un peloton d’infanterie au champ de bataille en le protégeant des armes légères de l’ennemi et offrait également une certaine protection contre l’artillerie. L’absence de toit signifiait que l’équipage restait malgré tout vulnérable, particulièrement aux obus explosifs et aux éclats.

-------------- Les deux premières versions furent construites à un nombre réduit d’exemplaires. La version C fut construite en plus grand nombre, mais constituait toujours un véhicule complexe à assembler, notamment en raison de ses nombreuses plaques de blindage inclinées qui devaient donner une protection acceptable contre les tirs d’armes légères. La version D était d’une conception nettement plus simple et peut être facilement identifiée grâce à son arrière en une seule pièce inclinée et des portes plates.

-------------- Bien que conçu pour manœuvrer en conditions tout-terrain, ce véhicule était toutefois sujet à certaines limitations dans ses évolutions parce que les roues avant n’avaient pas de motricité.

-------------- La version standard du transporteur de troupes était équipée d’une mitrailleuse MG34 ou MG42 de 7,92 mm montée à l’avant du compartiment ouvert, au-dessus et derrière le conducteur. Une seconde mitrailleuse était généralement montée sur l’arrière en disposition de tir anti-aérien.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Lun 11 Juin 2018 - 15:12

-----------------------Et,....ils "roulent" encore..... Exclamation


avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5146 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers Mar 12 Juin 2018 - 0:39

Véhicules de combat blindés de l'Armée Allemande (Suite)



Le blindé Allemand Büssing Nag Sd KEZ 232de l'Afrika Korps




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




---------------- Les 8 roues sont sans aucun doute les plus impressionnantes et les plus importantes automitrailleuses allemandes de 1939-45

---------------- Dès la mise en service de leurs véhicules blindés à six roues vers le milieu des années trente, les ingénieurs de l’armement allemand réalisèrent qu’ils ne pouvaient donner satisfaction à long terme, en raison de leurs médiocres performances et de leur manque de puissance tout terrain. Ils décidèrent donc de construire des engins à huit roues dotés de moteurs en rapport à partir d’un châssis de camion Büssing NAG 8X8.

----------------- L’étude fut lancé en 1935 et les premières unités furent livrés en 1937. Ce modèle lourd blindé 8X8 fut lui aussi appelé Schwerer Panzerspähwagen Sd.Kfz. 231 et pour éviter toute confusion avec les six roues, son nom fur suivi du suffixe ( 8 rads). . La conception du châssis était très complexe. En 1935 sortit un prototype de l'engin appelé Vs Kfz 623 (Veruschkraftfahrzeug 623 ou véhicule expérimentale 623).

---------------- Le châssis 8 roues est un très solide châssis-poutre (deux sections) avec traverses tubulaires néanmoins très léger et pourtant assez rigide à cause de la longueur du véhicule. Il est équipé d'un moteur essence de 8 cylindres en V Büssing-NAG de 155 ch monté à l'arrière de l'engin (avant du châssis !). En effet le châssis et la caisse sont inversés ! La boîte de vitesse (à six rapports Av-Ar + un rapport auxiliaire grande vitesse/petite vitesse avec levier de commande propre) se trouve au centre et les roues (à ressorts indépendants) sont montés par quatre sur deux boggies et jumelées par paires avec des ressorts semi-elliptiques.

---------------- Comme précité tous les essieux sont directeurs et chaque boggie dispose d'un réducteur. Les commandes de pilotage et d'entraînement des roues sont doubles pour pouvoir rouler dans les deux sens. Un différentiel spécial dans chaque réducteur compense les différences de rayon de braquage entre les paires de roues intérieures et extérieures.

---------------- Les roues sont de simples roues à disque en acier équipées de pneus tout terrain.Lorsque les premiers engins, surnommés tut simplement « Achtrad », apparurent, ils étaient parmi les plus perfectionnés jamais produits. Leur vitesse élevée et leur grande mobilité avaient cependant été obtenues au prix d’une grande complexité technique, et la fabrication était onéreuses et lente. De plus le Sd. kHz 231 était assez haut, ce qui en faisait une cible facile. Mais les huit roues motrices à suspension indépendante faisait merveille, en particulier dans les terrains boueux du front de l’Est, et l’Achtrad s’illustra dans de nombreux combats.

---------------- La production se poursuivit jusqu’en 1942, date à laquelle les nouvelles séries de Sd.Kfz 234 entrèrent en service : 1 235 unités avaient vu le jour, qui restèrent opérationnelles jusqu’à,la fin de la guerre sur tous les théâtres d’opération et en particulier en Afrique du Nord.

---------------- Les Sd.Kfz. 232 sont armés du canon mitrailleur 2cm KwK 30 L55, version dérivée du 2cm Flak 30 et disposant d’une cadence de tir de 280 coups par minute. L’obus possédait une vitesse initiale de 899 m/s. L’armement secondaire est constitué d’une mitrailleuse Maschinenegewehr 34 de 7,92 mm.La mise en route des deux armes se faisait au pied à l'aide d'une pédale.

---------------- Le blindage de la caisse soudée était de 15 mm d'épaisseur sur le devant de la tourelle et de 8 à 10 sur les panneaux verticaux (ou presque) et de 5 mm sur les parois inclinées. Par après le blindage maximum sera porté à 30 mm.



Caractéristiques



Equipage : 4 hommes commandant, canonnier-chargeur, pilote et co-pilote

Poids : en ordre de marche, 8,300 t

Dimensions

Longueur hors tout : 5,85 m

Largeur : 2,20 m

Hauteur : 2,34 m

Moteur : Büssing NAG L8V-GS  à refroidissement à eau 8 cylindres

Puissance moteur : 155 cv (118 kW)

Puissance massique : 18,7 ch/tonne

Suspension : 8 roues

Armement principal : 1 canon de 20 mm KwK 30 L/55

Nombre d’obus : 180

Armement secondaire : 1 mitrailleuse MG 34 de 7,92 mm

Nombre de cartouches : 2100

Blindage : 5- 18 mm

Performance

Vitesse maximale sur route : 85 km:h

Vitesse maximale en tout-terrain : 30 km:h

Rayon d’action sur route : 270 km

Rayon d’action en tout-terrain : 150 km

Franchissement gué : 1 m

Pente maximale : 30%

Obstacle vertical : 0,50 m

Tranchée : 1,25 m
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2815 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Véhicules de Combat miniatures divers


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Véhicules de Combat miniatures divers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Nos Activités et Loisirs

 :: 

Les collections

-