Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Capitaine Georges Madon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Auteur
MessageSujet: Capitaine Georges Madon Sam 3 Mar 2018 - 13:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Lorsque, j’étais gamin, sur le chemin de l’école, que ce soit en primaire ou, en secondaire, je passais devant la statue de l’aviateur Capitaine Madon et de l’aviateur Roland Garros.

La statue du Capitaine Madon, un enfant de Bizerte, était élevée dans l’enceinte d’un square à son nom ; à l’extrémité de ce square en forme de triangle, il y avait un monument dédié à Roland Garros qui se situait, lui, pratiquement face au Café « Le Lido », très fréquenté par des militaires et de nombreux Bizertins., jeunes et moins jeunes.

Personnellement, lorsque je rentrais au Lido, c’était le dimanche après-midi pour y aller faire quelques parties de « Flipper », je me souviens du jeu « silver », il fallait descendre toutes ces lettres pour gagner une partie gratuite ; à la descente de ces cinq lettres,
un « clac » retentissait….c’était magique  Exclamation

- En parallèle au Square Madon, en prolongement de la Rue du Capitaine Madon, il y avait la Place du Capitaine Madon qui, avant l’Indépendance de la Tunisie (mars 1956), accueillait des manèges, des cirques et, une fois, une baleine « formolée » du nom de Jonas.

Je dédie ce sujet, à mes Chers Parents comme ce forum à Bizerte, à ma Famille qui n’est plus de ce monde et, qui a vécu un
« déchirement » en 1961 , à mes Copains d’enfance, à mes souvenirs, au forum, pour qui, y trouverait une histoire « historique »…….Si peu……

- à suivre
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Sam 3 Mar 2018 - 14:17

Plans de la Ville de Bizerte, les noms des rues, boulevards et places sont ceux « d’avant »…..

- Aujourd’hui, pratiquement tout a été « débaptisé »…..La Rue de Russie, face au Port, où j’habitais existe toujours….je crois…..

- 1 : Monument Roland Garros

- 2 : Statue Capitaine Madon

- 3 :  Maison



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- à suivre
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Sam 3 Mar 2018 - 15:15

.../...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



UN AUTHENTIQUE HEROS BIZERTIN, LE CAPITAINE GEORGES MADON


* Eh ! Oui, Bizerte, notre bonne petite ville de Bizerte a bien son authentique héros national, le Capitaine MADON, le célèbre pilote de chasse aux cent victoires sans jamais avoir reçu une seule balle ennemie.
Le Capitaine MADON était Bizertin !

* La base 113 de Saint Dizier (1) (Haute Marne) honore chaque année, le souvenir du Capitaine Georges MADON, as de la guerre 14/18 dont la stèle a été transférée de Bizerte sur la base 113 en Octobre 1958.

Un monument à la gloire du Capitaine MADON, avait été érigé à Bizerte où le célèbre aviateur était né le 28 Juillet 1892 et où il trouva la mort le 11 Novembre 1924 en service aérien commandé.

A la suite de l'évacuation de la Tunisie par les troupes françaises, Madame Veuve MADON a demandé que la stèle de son mari soit transférée sur une base de l'est de la France, région où le capitaine MADON s'illustra pendant la guerre 1914-1918.

Le 11 Novembre 1958, une cérémonie en présence de Madame Veuve MADON a marqué l'installation du monument sur la base 113 et chaque année, une prise d'armes honore la mémoire du célèbre chasseur aux 41 victoires homologuées sur 100 probables.

Né à BIZERTE le 28 Juillet 1892, Georges MADON passa sa jeunesse en Tunisie.

Elève du collège des Jésuites de Tunis, le paludisme l'obligea à abandonner ses études à 15 ans. Cette inactivité lui permit de découvrir sa vocation aérienne.
A force de regarder dans les journaux, les pilotes des modèles plus ou moins baroques de cette ère de recherches, il fabriqua à son tour des modèles réduits, il réussit à construire des planeurs qui avaient quelque mérite, mais leurs vices de construction lassaient la patience du futur as.

Il bricola une machine aérienne au moyen de sa bicyclette et d'un harnachement fait de draps et de serviettes tendus sur des roseaux.
Débuts aussi héroïques que fâcheux. Enfin, il se lança dans la fabrication des cerfs volants. Mais comme toujours, ses engins arrivaient à planer, mais la descente s'obstinait à être lamentable.
Ecoeuré de ces essais multiples jamais couronnés de succès, il se remit au travail sitôt guéri de ses fièvres paludéennes. Il se consacra à la mécanique qu'il aimait et réserva ses loisirs aux sports. Foot bal, boxe, cyclisme, firent bientôt de cet être plutôt maigre et chétif, un véritable athlète.

Un jour, un aviateur venu de Tunis donner des exhibitions, enthousiasma notre jeune héros et rendit plus passionné son désir de voler.
Il obtint alors de ses parents, l'autorisation d'aller en France continuer ses études.

A peine arrivé à Paris, c'était en 1911, il se rendit à Etampes à l'aérodrome Blériot pour faire son apprentissage.

Au bout de 19 leçons il obtint le brevet de pilote, c'était le 7 Juin 1911. Il avait 19 ans.

(1) : Aujourd'hui, à la Base Aérienne d'Avord, près de Bourges.

- Le Bizertin 2001



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


.../...
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Sam 3 Mar 2018 - 21:38

assurement un sacrés personnage ..!..respect Monsieur !...
avatar
marcus66
Actif+
Actif+



Age : Date d'inscription : 18/01/2012 Nombre de messages : 294 Localisation : Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Dim 4 Mar 2018 - 13:19

En ce dimanche pluvieux, propice aux souvenirs, au moins "lus" par au moins deux membres....

- Merci à mon Ami Marcus66 et Admi.....


...........................................................................................................................................................


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
à St Dizier


Son assiduité à l'école étonnait, à la fois les élèves et ses maîtres. Si on l'avait laissé faire, il aurait volé toute la journée. Son habilité devenait de plus en plus remarquable. Il tenta lors de la guerre des Balkans de partir comme pilote dans l'armée turque, mais les difficultés diplomatiques l'empêchèrent de réaliser ce projet.

Il s'engagea alors au 1er génie à Versailles, mais au lieu de piloter, il connut le régime des corvées multiples et... devint ! cuisinier.
Il adressa demande sur demande aux services compétents pour profiter de son brevet, et au bout de longues semaines d'anxiété, il reçut enfin l'ordre de rejoindre le centre d'Avord auquel il fut affecté comme pilote.

En quelques jours, il passa son brevet militaire et fut nommé Caporal.

En Juin 1913, à l'époque où l'on inaugurait les terrains d'aviation par des meetings. Il fut désigné pour accompagner les lieutenants DE MALHERBE et MUNCH à Saintes.

Au retour, pris dans un orage, son appareil fut complètement retourné et fit un impeccable vol sur le dos. Position considérée alors comme mortelle.
Miraculeusement revenu en ligne de vol, il atterrit sous une arche de viaduc de la Creuse, sans dommage.
Ce succès enhardit l'aviateur qui bientôt battit le record militaire d'altitude, avec un passager, en s'élevant, sur son avion d'armes, à 3800 mètres.

Mais sa virtuosité lui causa les plus graves mécomptes. L'acrobatie était alors sévèrement interdite et son habilité lui valut d'innombrables punitions. 5 mois de mise à pied et son renvoi à Avord où l'aviateur devint Caporal d'ordinaire et classé seconde réserve.

Enfin, la guerre arriva, mais il lui fallait attendre pour être en escadrille, qu'un camarade se cassa la jambe au départ d'une reconnaissance.
Il le remplaça et rapporta des renseignements si importants le 10 Août 1914 qu'il obtint sa première citation à l'ordre du 1er groupe d'aviation. "Volontaire pour une mission délicate dans des circonstances difficiles".

Cependant, il était toujours pilote de deuxième réserve et ne pouvait que s'entraîner en attendant des jours meilleurs.

- Le Bizertin


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


.../...
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Dim 4 Mar 2018 - 17:42

encore ..!... Very Happy
avatar
marcus66
Actif+
Actif+



Age : Date d'inscription : 18/01/2012 Nombre de messages : 294 Localisation : Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Lun 5 Mar 2018 - 9:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Enfin, il rejoignit à Soissons, comme volontaire, l'escadrille "Blériot30".

Les actions d'éclats dont il avait rêvé se trouvèrent réduites à un travail aussi monotone que dangereux. Reconnaissances profondes dans les lignes allemandes. Ce travail ingrat lui valut pourtant sa 2ème citation le 4 Janvier 1915.

Autorisé le 28 Janvier 1915, à faire des bombardements de nuit, il devint vite un aviateur de nuit remarquable, mais cette activité passionnante fut réduite à néant et Georges MADON reprit ses reconnaissances, réglages de tir, repérages de batteries.

Un jour, alors qu'il évoluait à 1200 mètres, son moteur fut littéralement emporté par un obus de 77. La toile de tout un plan s'arracha, l'avion descendait de plus en plus tandis que artilleurs et fantassins cherchaient à l'abattre définitivement. Pour tout autre que MADON, c'était la chute irrémédiable. Il passa pourtant les lignes, et le "Blériot" capota dans nos fils de fer barbelés.. Pilote et observateur indemnes rejoignirent nos tranchées au Chemin des Dames.

Puis les "Blériot", remplacés par les "Maurice Farman", l'escadrille alla s'entraîner à Paris.

Le 5 Avril 1915, regagnant le front, Georges MADON, avec le mécanicien CHATELAIN comme passager, fut pris dans un brouillard intense. Il s'égara et fut contraint d'atterrir en Suisse à PORRENTRUY. Renseigné par un paysan, il allait repartir, lorsqu'une patrouille de Suisses Allemands survint et fit l'équipage prisonnier.

Après une succession d'aventures extraordinaires et plusieurs tentatives, il s'évada, mais cet épisode, mal interprété, lui causa, encore, de sérieux préjudices.

Enfin, au moment où se préparait l'offensive de VERDUN, en Février 1916, Georges MADON reprit sa place au front, où son enthousiasme, son courage, son adresse, firent accepter la demande qu'il avait formulée pour entrer dans la chasse.

Après des stages longs et fastidieux à Pau, puis à Cazaux, il fut affecté le 1er Septembre 1916 à l'Escadrille 38 où il mit les bouchées doubles et reçut quelques semaines plus tard, le 7 Octobre, sa 3ème citation.

Dès lors, il remporta succès sur succès, totalisant avec une rapidité prodigieuse, des victoires qui ne furent pas toujours homologuées, mais Georges MADON, faisait la guerre pour la victoire et non pour les victoires.

- Le Bizertin


.../...




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Lun 5 Mar 2018 - 10:58

.../...


UN AUTHENTIQUE HÉROS BIZERTIN

LE CAPITAINE Georges MADON - ENFIN, SON RÊVE DE TOUJOURS. DEVIENT RÉALITÉ

Le 28 septembre 1916, la 4ème citation lui décernait la médaille militaire et faisait état des premières victoires officielles.

"Sergent Pilote, d'un entrain et d'un dévouement exceptionnels dont l'habilité et l'audace se sont affirmées en maintes circonstances.

Le 28 septembre 1916, a abattu un Fokker dans ses lignes, le 9 Novembre, après avoir livré 3 combats, a abattu son 2ème avion. Le lendemain a attaqué un avion ennemi qui a paru sérieusement touché. Déjà cité trois fois à l'ordre".

Le 10 Décembre 1916, il remporta sa 4ème victoire qui lui valut sa 5ème citation et sa nomination au grade d'adjudant.

"Pilote d'une vaillance et d'un entrain remarquable, le 17 Novembre 1916, a abattu son 3ème avion ennemi, le 10 Décembre a abattu son 4ème adversaire qui est tombé en flammes dans les lignes."

Le 31 Janvier 1917, Georges MADON étrenna le "SPAD"; nouvel avion de chasse perfectionné et enleva, à la fois, sa 5ème victoire, le droit au communiqué et sa 6ème citation.
"Pilote hors ligne, qui est pour les plus jeunes pilotes de son escadrille un exemple et un guide incomparable. Le 31 Janvier a abattu dans nos lignes son 5ème avion ennemi. Le 1er Février, au cours d'une reconnaissance périlleuse pour laquelle il s'était offert comme volontaire, est descendu à 100 mètres pour mitrailler un train et l'a contraint à s'arrêter".

Son palmarès s'enrichit rapidement.

Le 17 Mars, il faillit être à nouveau capturé, cette fois par les Allemands en poursuivant, profondément à l'intérieur des lignes adverses, un ennemi qu'il finit par abattre. Il fut obligé de se poser pour réparer ; il n'eut que le temps de décoller en mitraillant, en rase-mottes, les allemands accourus pour le capturer.

Le 19 Mars : 6 victoires, dont une seule homologuée, car les combats s'étaient déroulés trop loin à l'intérieur des lignes pour être observés. Elle lui valut quand même sa 8ème citation et la Légion d'Honneur (Chevalier).

"Adjudant pilote, incomparable d'adresse et d'entrain. Après s'être distingué par son courage dans une escadrille de corps d'armée, donné depuis six mois, comme pilote de chasse, un merveilleux exemple d'audace, d'endurance et d'énergie. Le 17 Mars, ayant attaqué 2 avions ennemis et mis en fuite l'un d'eux, a été, tandis qu'il poursuivait l'autre dans sa chute, victime d'une panne de moteur. Contraint d'atterrir dans les lignes.

-Le Bizertin

.../...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Lun 5 Mar 2018 - 13:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.../...


......allemandes, a réussi, grâce à son sang froid, à reprendre son vol après avoir mitraillé une troupe qui s'avançait vers lui. Le 18 mars au cours d'un combat avec 2 avions ennemis, a abattu son 8ème adversaire. L e 24 Avril, a remporté sa 9ème victoire.
7 fois cité à l'ordre.

Après sa 14ème victoire le 22 Août 1917, l'adjudant MADON fut promu sous-lieutenant.

Le 29 Janvier 1918, il descendit un biplace, qui ne fût pas homologué, en essayant le nouveau "Spad-Canon" auquel il avait fait ajouter une mitrailleuse.

Le 27 mars 1918, 4 victoires dont un doublé reconnu dans la 16ème citation.

"Lieutenant MADON, Georges Félix, du 1er régiment du génie, détaché à l'escadrille "SPAD 38" : le 9 Mars 1918, a abattu ses 24 et 25èmes avions ennemis, le 27 Mars, a remporté ses 26 et 27ème victoires. Le 1er Juillet, la 3ème douzaine est atteinte avec, en plus, sa 18ème citation.

"Madon, Georges Félix, Commandant l'escadrille "SPAD 38" a abattu ses 33, 34, 35 et 36ème avions ennemis".

Le 17 Juillet, l'as, triomphe de 4 avions dont 3 sont descendus dans un carambolage inouï sans qu'il ait à tirer une seule cartouche.
Le 4ème lui est reconnu.

Le 38ème ennemi tombe sous ses coups, le 18 juillet. Puis, après quelques succès, presque quotidiens et non homologués, le héros se rend à Paris.

En rentrant de permission, le 11 Août, il obtient sa 40ème victoire. La rosette de la légion d'honneur lui fut remise le 28 Novembre 1918 ; 19ème citation.

"Madon Georges Félix, lieutenant à titre temporaire, du génie, pilote aviateur, officier d'élite, pilote de chasse d'une indomptable énergie, d'une bravoure héroïque et d'une suprême habilité, toujours vainqueur au cours d'innombrables combats engagés sans souci ni du nombre des adversaires, ni de l'éloignement de nos lignes, jamais atteint, même par une seule balle, grâce à la rapidité foudroyante de ses attaques, à la précision de ses manoeuvres, à l'infaillibilité de son tir, meurtri parfois dans ses chutes terribles, entraîne inlassablement, par ses splendides exemples, l'escadrille qu'il commande et qu'il illustre chaque jour de nouveaux exploits.

Le 11 Août 1918 a abattu son 40ème avion ennemi. Une blessure. Chevalier de la Légion d'honneur pour faits de guerre et 19 citations.
La dernière victoire officielle fut remportée le 3 Septembre, la dernière non homologuée, le 30 Octobre.

Au total, Georges MADON a obtenu plus de 100 victoires dont 41 homologuées.

Cet admirable combattant ne reçut jamais une seule balle dans son avion, et lorsqu'il fut blessé, ce ne fut point par le fait de l'ennemi.

Pourtant, il n'hésitait pas à s'attaquer à 7 et 8 avions, alors qu'il était seul, car il en goûtait pas le vol en groupe si ce n'était pour dresser des jeunes qu'il voulait initier à son art.

- Le Bizertin


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


.../...
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Mar 6 Mar 2018 - 10:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Il se tua au-dessus de sa ville natale, Bizerte, le 11 Novembre 1924 en célébrant à la fois, l'anniversaire à l'armistice,
et l'inauguration d'un monument élevé à la gloire de son ami, Roland Garros.

Il vint avec son vieil avion dont le moteur était sujet à maintes défaillances, évoluer au-dessus de la cérémonie, en une exhibition magistrale de ses admirables virtuosités.

Soudain, la panne sèche le surprit, trop près du sol pour chercher un terrain. Avisant le toit blanc d'un immeuble proche (immeuble Aragon) il s'y écrasa volontairement pour éviter de tomber sur la foule.

Il fut grâce à ce suprême sacrifice, la seule victime.

Georges Félix MADON est le 4ème as français du palmarès des chasseurs de la guerre 1914-1918.

- PALMARES DES AS DE LA 1ère GUERRE MONDIALE
(VICTOIRES HOMOLOGUEES UNIQUEMENT)

1 - MANFRED VON RICHTOFEN (ALL) 80
2 - RENE FOUCK (FR) 75
3 - E. MANNOCK (GB) 73
4 - W.A. BISHOP (GB) 72
5-ERNEST UDET (ALL) 62

6 - THEO OSTENKAMP (ALL) 59
7 - GEORGES GUYNEMER (FR) 54
8 - MAC CUDDEN (GB) 54
9 - E. LOEWENHART (ALL) 53

10 - CHARLES NUNGESSER (FR) 45

11 - GEORGES MADON (FR) 41

12 - WILLY COPPENS (BELGIQUE) 37


(Extrait de : HISTORIA SPÉCIAL "LES CHASSEURS DU CIEL" 1914 - 1981 NR 420 BIS)

ROLAND GARROS (Pour mémoire):

Officier Aviateur Français, né à Saint-Denis, île de la Réunion en 1888, il fut tué en combat aérien en 1918 au-dessus de Vouziers.
Recordman du monde d'altitude à plusieurs reprises.
Il réussit de Saint Raphaël à Bizerte, la première traversée de la Méditerranée en Septembre 1913.
Il perfectionne de manière définitive, le procédé de tir à travers l'hélice (par utilisation de déflecteurs blindés protégeant l'hélice) mis au point par Raymond Saulnier.
Abattu et fait prisonnier en 1915, il réussit à s'évader et reprend sa place dans l'escadrille des cigognes.
(ENCYCLOPEDIE LAROUSSE)

- Le Bizertin


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Mar 6 Mar 2018 - 16:58

......incroyable destin que celui de cet homme..salut ... apres tant de chemins parcourus et de danger affrontés , venir mourrir dans ça ville natale....a cause , " de la panne seche "....
avatar
marcus66
Actif+
Actif+



Age : Date d'inscription : 18/01/2012 Nombre de messages : 294 Localisation : Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Mar 6 Mar 2018 - 20:28

Merci, un beau sujet  bravo

Comme Marcus66, j’étais impatient de connaître la suite, voila qui est fait  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

- Je ne connaissais pas l’Histoire de cet Héros de l’Aviation du 1er Conflit Mondial.

Certes, il apparaît parmi les AS de cette guerre, mais, ce nom m’était inconnu. Voila, à présent un illustre et respectable Héros Bizertin , sur notre Forum.

- De plus, l’Armée de l’Air, a nommé la BA 702 d’Avord, près de Bourges, en 1982 :


Base Aérienne 702 Avord – Capitaine Georges Madon

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 3224 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Mer 7 Mar 2018 - 13:33

Le Monument à Garros et la statue de Georges Madon ont été « retirées » de leur emplacement en 1958 (indépendance de la Tunisie en 1956)

- Je n’ai pas assisté au « retrait » de Garros et Madon, je devais être certainement à l’école ce jour là (j’avais 13 ans).

En revanche, je me souviens bien de ce Square, qui était bien « vide » à présent….. :

 Mauvais présage : Bizerte commençait à se « vider » de ses habitants « Européens, « j’abandonnais » ma ville natale pour m’engager dans la Marine, fin février 1961 ; puis, la Guerre à Bizerte (la Bataille de Bizerte en juillet 1961)……



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Crédits: E C A
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Lun 28 Mai 2018 - 10:46

Mon Père était né à Bizerte en 1912 ; à la mort du Capitaine Madon en 1924, mon Père avait donc douze ans ; et, c’est vrai cet accident aérien était resté ancré dans sa mémoire, notamment, l’avion qui était resté quelque temps « planté » sur le toit de cet immeuble.

Pour le gamin que j’étais, bien sur que ce fait tragique nous le connaissions et rappelé au passage devant la statue.
Quant à l’immeuble, je regardais souvent une de ses fenêtres….car une Copine d’école y habitait….. Very Happy
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon Lun 28 Mai 2018 - 10:50

Bizerte, 1943 : La statue du Capitaine Madon utilisée comme « support » transmissions par l’Armée US.

- Photographie de Margaret Bourke-White / Life



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 5465 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Capitaine Georges Madon


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Capitaine Georges Madon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Les Campagnes et l'Outre-Mer

 :: 

AFRIQUE du NORD

 :: 

TUNISIE

-