Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Frégate type FS - F732 Nivôse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Auteur
MessageSujet: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 12 Mar 2010 - 19:24

17 Février 2010 : Atalante, le Nivôse rejoint la force européenne
La frégate de surveillance Nivôse a appareillé de Port des Galets (la Réunion). Sa mission est de relever la frégate Surcouf et intégrer la force navale européenne de lutte contre la piraterie Atalante.
Avec plusieurs autres bâtiments européens, elle patrouillera dans l'océan indien –du golfe d'Aden à l'est de l'Afrique- afin de traquer les pirates qui attaqueraient les navires de commerce. Elle remplira également les autres fonctions du mandat Atalante: escorte des navires du programme alimentaire mondial (PAM) ou de la Mission pour l'Union de la Somalie (AMISOM), accompagnement des navires vulnérables, dissuasion et répression des actes de piraterie.
Dès l'appareillage, le ton est donné : le Nivôse lance un exercice d’interception de pirates (PIRATEX) mettant notamment en œuvre l’hélicoptère Panther et les embarcations des équipes de visite. Une répétition générale qui a permis aux membres d'équipage de se préparer à tout type de rencontres à la mer et réviser leurs automatismes.
L'année dernière, à l'occasion de sa première participation à la mission européenne, le Nivôse avait appréhendé 25 présumés pirates qu'il avait remis aux autorités kenyanes.
Source : MarNat


Dernière édition par Michel47 le Jeu 2 Mai 2013 - 14:20, édité 2 fois
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 12 Mar 2010 - 19:25

Du 23 au 26 Février 2010 : Première escorte opérationnelle pour le Nivôse
La frégate de surveillance Nivôse opère depuis le 19 février 2010 au sein de la force navale européenne (EUNAVFOR) déployée. Elle a mené sa première mission opérationnelle de ce nouveau déploiement en escortant depuis le Kenya vers Mogadiscio en Somalie une barge transportant du fret au profit de la force de l’Union Africaine en Somalie (AMISOM).
Le Nivôse a pris en charge le MV Alpha Kirawira à sa sortie du port de Mombasa le 23 février au matin, où il avait effectué une escale technique de 24 heures. Quatre jours de mer plus tard, le cargo chargé de containers et son escorte sont arrivés au large de Mogadiscio le 26 février en soirée. Après avoir déchargé à quai sa cargaison durant la nuit, l’Alpha Kirawira a repris la mer pour quitter les eaux somaliennes, toujours sous la protection du Nivôse.
Lancée le 10 décembre 2008 pour une durée initiale d’un an, l’opération de l’Union européenne Atalante a été prolongée pour une année supplémentaire à compter du 13 décembre 2009. La France engage en permanence un navire dans l’EUNAVFOR ainsi qu’un aéronef de patrouille maritime, opérant à partir de la base interarmées de Djibouti. Ce dispositif est régulièrement renforcé pour répondre à toute évolution des conditions sécuritaires dans toute la zone de responsabilité Atalante qui, depuis mai 2009, a été étendue pour englober la ZEE seychelloise.
Source : MarNat
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 12 Mar 2010 - 19:28

05 Mars 2010 : Une frégate française coule deux bateaux de pirates somaliens
La frégate française Nivôse a capturé onze présumés pirates somaliens et détruit deux de leurs bateaux, vendredi 05 mars dans l'océan Indien, a annoncé le porte-parole de la force navale anti piraterie européenne Atalante.
A la suite d'une attaque avortée jeudi contre un navire français, à une centaine de milles au nord d'une autre attaque perpétrée le même jour contre un bateau de pêche espagnol, le commandement d'Atalante avait envoyé le Nivôse patrouiller la zone, a déclaré le capitaine de frégate John Harbour.
Sur place, l'hélicoptère de la frégate a survolé trois bateaux suspects – apparemment un bateau mère et deux esquifs – dont les occupants se sont mis à jeter du matériel par-dessus bord. Le Nivôse a alors "envoyé des commandos à bord des bateaux suspects, fait monter à son bord les onze présumés pirates et détruit le bateau mère et un des esquifs", a-t-il raconté. Faute de flagrant délit, ces Somaliens seront probablement renvoyés, désarmés, en Somalie, sans être traduits en justice.
Source : Bruxelles 2 - Europe de la défense
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 12 Mar 2010 - 19:29

07 mars 2010 : Atalante, pirates interceptés et mis en fuite
La frégate Nivôse agissant dans le cadre de l’opération européenne Atalante a intercepté onze pirates opérant au large des côtes de Somalie. Les personnes capturées sont venues s'ajouter aux vingt-quatre présumés pirates déjà retenus à bord de la frégate. L’opération Atalante enregistre ainsi la plus importante prise de pirates réalisée dans le bassin somalien.
Cette dernière capture est le résultat d’une action combinée de moyens militaires européens mis en œuvre par l’opération Atalante : la frégate Nivôse, le pétrolier ravitailleur italien Etna, navire amiral de l’opération, ainsi qu’un avion espagnol de patrouille maritime.
Mise en alerte par l'état-major de l'opération Atalante après des renseignements recueillis par l’avion espagnol, la frégate Nivôse a rallié le secteur, précédée de son hélicoptère Panther et de l’hélicoptère de l’Etna. Les embarcations rapides de la frégate ont intercepté un bateau-mère et deux skiffs, «marqués» par les hélicoptères. Des tirs de semonce ont été nécessaires pour dissuader les pirates de prendre la fuite.
Source : MarNat
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 12 Mar 2010 - 19:34

05 Mars 2010 : Le Nivôse intercepte 22 pirates. Un navire de la "Royale" attaqué
Une frégate française participant à l'opération européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta a intercepté et neutralisé, vendredi 05 mars, successivement, deux groupes pirates, dans le sud de l'Océan indien, entre Seychelles et Kenya, a annoncé le QG européen de Northwood et l'Etat-Major des armées.
Les pirates qui opéraient à partir d'un bateau-mère et de 2 skiffs avaient attaqué, plus tôt, jeudi, un navire français, le batiment hydro-océanographique Beautemps-Beaupré de la Marine, 180 miles à l'est de Mogadiscio (selon la Marine). Les sommations d'usage (radio, avertissement sonore et visuel) n'ayant pas donné d'effet, il a fallu que l'équipe de protection embarquée fasse des tirs de semonce pour que les pirates qui s'apprêtaient à monter à bord avec des échelles mobiles déguerpissent et rejoignent leur bateau-mère. Le navire a donné l'alerte aux forces présentes sur la zone.
Un avion de patrouille maritime, basé aux Seychelles, les avaient repérés et suivis. Le chef de la force sur zone, le Rear Admiral italien Gumiero a alors décidé d'intervenir. C'est la frégate française, le Nivôse, qui a été chargée de l'approche.
Au petit matin du vendredi, le Nivôse a donc repéré les skiffs à 350 miles des côtes somaliennes (environ 2 Sud, 47 Est), et lancé son hélicoptère Panther et un RHIB avec une équipe d'intervention. Les suspects n'ont pas attendu leur arrivée : ils ont commencé à balancer par-dessus bord tout ce qui pouvait être une preuve de leurs forfaits (échelles, armes...). Un délestage observé par les marins français qui s'approchaient à grande vitesse. A l'arrivée, sur place, ils ont pu saisir les skiffs qui contenaient encore tout un attirail de piraterie, comme un lance-roquette (pas très utile pour la pêche !), des grappins et plusieurs fûts d'essence. Le bateau-mère et un des skiffs pirates ont été détruits. Et les 11 pirates à bord appréhendés ont été transférés sur le Nivôse.
Cela fait d'ailleurs plusieurs jours qu'entre Seychelles et Kenya, les pirates sont revenus, apparemment avec plusieurs bateaux-mères et skiffs. Une demi-douzaine de skiffs pirates avaient été repérés par les forces multinationales et l'alerte donnée aux navires croisant dans la zone. Un bateau de pêche espagnol, l'Albacan, a été attaqué dans des conditions analogues jeudi matin. Et deux autres, dont le thonier Intertuna II et le navire auxiliaire l'Artxanda Atunsa, ce vendredi matin. Un troisième, l'Intertuna III, a pu fuir. Il a fallu 30 minutes d'échanges de tirs pour que les pirates décrochent, selon les Espagnols. Un avion P3 Orion est également intervenu lançant des fumigènes. Des thoniers français ont également été attaqués.
C'est lors de ces dernières attaques que le Nivôse a réalisé la deuxième opération de la journée. Sur ordre du commandement d'Atalanta, il s'est donc déporté de 90 nautiques vers le sud-est. Et le même procédé que dans la matinée s'est répété. Hélicoptère, approche par RHIB et intervention. « Deux skiffs et un bateau-mère ont été appréhendés avec 11 suspects à bord, un bateau-mère et un skiff ont été détruits », a précisé l'Etat-Major des armées.
Le Nivôse détient 22 suspects à bord. La destination des pirates n'est pas encore connue. Il y a plusieurs hypothèses. Dans le premier cas, un bateau français était impliqué et un juge français pourrait être saisi. Mais il n'y aucun flagrant délit. Donc il sera difficile de traduire en justice les suspects. Et même si de très fortes présomptions pèsent sur ce groupe, notamment avec les vues aériennes, il n'y a pas de preuves formelles. Dans le second, les autorités seychelloises pourraient être saisies, au premier chef. Tout est là aussi question de preuves. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'à chaque fois, un skiff a été gardé intact par les marins du Nivôse, afin de pouvoir remettre, le cas échéant, les intéressés à l'eau en bordure des côtes somaliennes.
Source : Bruxelles2 blog francophone consacrée à l'Europe de la Défense
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Lun 15 Mar 2010 - 19:05

15 Mars 2010 : Livrer les pirates ou les libérer ? Puntland ou pas Puntland ?
Finalement, les 35 pirates arrêtés par la frégate française Nivôse, en plusieurs fois, dans le cadre de l'opération européenne anti-pirates Atalanta, le premier week-end de mars, devraient tous être remis à des autorités judiciaires. 24 ont ainsi été remis aux autorités du Puntland (région autonome de Somalie), le 13 mars, a confirmé l'Etat-Major des armées. Quant aux 11 autres, ils devraient être rapatriés par avion, à partir de Djibouti aux Seychelles (ils devraient y rejoindre les 6 pirates récupérés en flagrant délit par les équipes de protection embarquées sur le Torre Giulia). L'UE ayant signé un accord avec les autorités djiboutiennes permettant l'utilisation des installations nationales pour le transfert vers d'autres pays.

Le Puntland, destination favorite de la France :
Une livraison sous pavillon national. L'UE n'a pas d'accord de transfert avec la Somalie ou le Puntland. Et s'y refuse pour l'instant, à la fois pour des raisons juridiques et politiques. Il n'y a pas d'"Etat de droit" somalien, qui réponde aux standards internationaux (*) et l'UE ne veut pas accréditer l'existence des entités autonomes en passant par-dessus "l'autorité" centrale. Mais, pour la France, il s'agit que chaque suspect arrêté ne soit pas relâché mais transféré à une autorité judiciaire. Pour résoudre ce hiatus, on procède à un petit tour de passe-passe. Le navire concerné quitte le pavillon européen et reprend alors, son pavillon national. Officiellement, l'UE ne voit rien et ne décompte pas ses suspects dans le compte des personnes traduites en justice.
Le Puntland a déjà jugé 154 pirates. Ce n'est pas la première fois que des pirates sont livrés au Puntland par la Marine française (qui "affectionne" la région). L'Inde, l'Egypte, les Etats-Unis ont également choisis cette voie. Selon le gouvernement du Puntland, qui a fait le point sur la question, au 11 mars, « 154 pirates ont été condamnés à de longues peines qu'ils purgent dans les pénitentiers. Et 50 attendent leur jugement ».
La France libère rarement des suspects. Ce n'est pas un leurre. Selon mes comptes (voir bilan des opérations anti-pirates), sur les 167 pirates arrêtés par un navire français, dans l'Océan indien (toutes opérations confondues, sous pavillon européen ou national), 164 ont été remis à une autorité étatique, soit un taux de poursuite record de 98%. Sur les 164 remis à une autorité : 83 suspects ont été remis au Puntland somalien, 9 aux gardes-côtes somaliens, 29 transférés au Kenya, 28 aux Seychelles (ou en cours de l'être), 15 rapatriés pour êtres jugés en France.

Ce transfert est-il légal ?
Au point de vue juridique, il existe plusieurs instruments : internationaux (la convention de Montego Bay, celle de Rome), européens (la décision cadre de l'opération Atalanta ainsi que les accords de transfert passés avec le Kenya et les Seychelles) et le droit national (code pénal). Il n'y a pas donc une règle applicable mais plusieurs. Et suivant le point de vue que l'on défense on peut arriver à des conclusions différentes : livraison légale ou non. Je n'entrerai pas dans des querelles byzantines, sur lesquels d'éminents juristes ont sûrement de plus grandes compétences que moi. Mais, d'après mes informations et mon analyse des textes (**), on peut résumer la situation à quelques points.
En zone internationale (hors eaux territoriales), c'est le droit de l'État qui a procédé à la capture de décider du sort de ses suspects, en fonction de son droit national. Il peut ainsi décider de :
1) les juger dans son État s'il l'estime nécessaire et que c'est juridiquement possible (en général un rattachement clair et prouvé avec un national) ;
2) les transférer à un autre État, par exemple l'État d'origine du suspect (selon un principe général, un national peut être jugé par son Etat). Le dispositif en vigueur au sein de l'opération européenne Atalanta ajoute deux autres possibilités de transfert : soit vers un autre Etat membre ou participant à l'opération qui le revendique et a signé une déclaration en ce sens (***) ;
3) soit vers un État côtier avec qui l'Union européenne a passé un accord de transfert (Kenya, Seychelles) si celui-ci l'estime nécessaire et que c'est juridiquement possible. Devant les difficultés avec le Kenya (celui-ci est débordé), l'UE prépare des accords avec d'autres États (****).
Décision logique. Le transfert au Puntland somalien de suspects somaliens ne me paraît donc pas vraiment illégal. Il semble, même, d'une certaine façon conforme aux règles usuelles. Il paraît logique, en effet, qu'un citoyen soit jugé par les autorités de son "Etat" ou de sa région d'origine. Le fait que, dans cette région, le respect des standards internationaux ne soit pas parfaitement respecté peut effectivement poser problème mais il s'agit d'avantage d'une question morale que juridique (du moins au niveau du droit international, applicable à la piraterie).

(*) Eunavfor "Atalanta": un mandat d'arrêt européen versus international
(**) Le droit applicable pour la piraterie (Montego bay et code pénal)
(***) Opération Atalanta, le dernier document approuvé
(****) Ashton autorisée à négocier avec 5 pays pour le transfert des suspects
Source : Bruxelles 2 - Europe de la défense
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Mar 6 Avr 2010 - 19:00

06 avril 2010 : Nouvelle interception de pirates par le Nivôse et un avion de patrouille maritime
Le dimanche 04 avril, en fin d’après-midi, la frégate de surveillance Nivôse a intercepté à 270 nautiques au Sud-Est de Mogadiscio (Somalie) un bateau-mère et un skiff et capturé sept présumés pirates. Cette interception a eu lieu dans le cadre de l’opération européenne Atalante de lutte contre la piraterie.
En milieu d’après-midi, un avion de patrouille maritime suédois participant également à Atalante avait localisé dans cette zone un groupe d’embarcations suspect composé d’un bateau-mère et d’un skiff habituellement utilisé pour les attaques.
La frégate de surveillance Nivôse, en patouille à 30 nautiques de là, s’est immédiatement rendue sur zone. Deux heures plus tard, l’hélicoptère Panther et la brigade de protection ont procédé à l’interception de 7 présumés pirates. Les fouilles effectuées à bord des embarcations ont permis de trouver des armes (AK47, lance-roquettes, chargeurs de munitions) et une échelle.
Cette interception est la quatrième réalisée par le Nivôse depuis février 2010 et sa participation à l’opération européenne Atalante.
Source : Etat-major des Armées
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 9 Avr 2010 - 16:52

03 et 04 Avril 2010 : Week-end de Pâques bien rempli pour le Nivôse
Le 03 avril, le Nivôse a repêché 9 somaliens à la dérive sur une embarcation, au nord des Seychelles. Ces derniers étaient en état de déshydratation. L’équipe médicale, emmenée par le MCH Briand, les a pris en charge à l’infirmerie du bord.
Le lendemain, c’est un groupe de 7 présumés pirates qui a été intercepté grâce à l’action coordonnée et efficace de l’hélicoptère Panther et de la brigade de protection. Cette dernière opération menée par le Nivôse porte à 42 le nombre de présumés pirates interceptés par la frégate réunionnaise en moins de deux mois.
Source : MarNat
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Mer 21 Avr 2010 - 18:53

Lundi 19 avril 2010 : Début d'escorte PAM pour le Nivôse
Le Nivôse est venu à la rencontre du Mustafa, qui l’attendait au mouillage au large de Mogadiscio afin de l’escorter dans son transit en direction de Berbera.
Les côtes somaliennes étant les plus dangereuses au monde, à partir de 8 nautiques des côtes, le pacha a déclaré le Nivôse comme étant en «zone de menace asymétrique». L’équipage, qui se tenait prêt, s’est alors mis en «poste de combat» : outre la présence de deux tireurs aux ailerons bâbord et tribord, munis de gilets pare-balles et de casques de protection, l’ensemble de l’équipage s’est équipé de ses complétifs (masque, cagoule, gants ignifugés), en cas d’attaque toujours susceptible de provoquer un départ de feu.
La récupération du Mustafa s’est effectuée sans encombre. Il a ouvert la marche en direction du nord, et le Nivôse s’est mis dans son sillage, prêt à parer à toute attaque éventuelle….
Source : MarNat
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 30 Avr 2010 - 14:44

26 avril 2010 : Mission Atalante, 5 naufragés repêchés par le Nivôse
La frégate Nivôse, alors qu’elle patrouillait dans le bassin somalien, a détecté une petite embarcation à la dérive, similaire à celles utilisées par les pirates, à environ 300 milles nautiques des côtes somaliennes. Le bâtiment a immédiatement envoyé son hélicoptère Panther en reconnaissance.
5 personnes se trouvaient à bord de l’embarcation, mais ni armes, ni grappin ou échelle, indices habituels de participation à des activités de piraterie, n’ont été trouvées par l’équipe de visite de la frégate, arrivée quelques minutes plus tard. L’embarcation somalienne ne contenait que quelques barils d’essence, d’eau, et de nourriture, et du petit matériel de pêche. En panne moteur, les naufragés somaliens ont déclaré dériver ainsi depuis 15 jours. Les mécaniciens du bord, dépêchés sur place, ont essayé en vain de réparer. Les naufragés, en bonne santé, ont donc été recueillis à bord du Nivôse. Ils seront transférés sur les côtes somaliennes dans les prochains jours.
Source : MarNat
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Ven 30 Avr 2010 - 14:47

27 avril 2010 : 2 nouveaux naufragés repêchés par le Nivôse
En fin d’après midi, la frégate Nivôse a recueilli deux naufragés à la dérive à quelques centaines de milles nautiques des côtes somaliennes. Initialement détecté par un avion de patrouille maritime participant à l’opération de l’UE de lutte contre la piraterie ATALANTE, le skiff suspecté de participer à des activités liées à la piraterie a été investigué par la Nivôse.
L’embarcation s’est avérée un bateau de pêche en panne moteur irréparable. Les deux somaliens, dont les réserves d’eau et de nourriture diminuaient ont demandé assistance et ont donc été accueillis à bord du Nivôse, comme les 5 hommes repêchés la veille dans des circonstances similaires. Ils seront eux aussi transférés sur les côtes somaliennes dans les prochains jours.
Source : MarNat
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Dim 2 Mai 2010 - 11:14

29 avril 2010 : La frégate Nivôse coule un bateau pirate au large de la Somalie
Affectée à l’opération européenne de lutte contre la piraterie Atalante, dans le golfe d’Aden, la frégate Nivôse accumule les succès contre les pirates somaliens. Au début du mois, le bâtiment de la Marine, qui s’était déjà illustré l’an passé avec l’arrestation de plusieurs dizaines de bandits des mers, a accompli sa quatrième interception de bateaux pirates en seulement quelques jours. Cette fois, la frégate a coulé un bateau-mère pirate et arrêté ses 11 occupants, selon un communiqué de la force Atalante.
Ce nouvel épisode de la lutte contre la piraterie a eu lieu à 480 milles marins à l’est des côtes somaliennes. La Nivôse a alors intercepté un bateau-mère pirate, ainsi que deux skiffs. Les perquisitions menées à bord des embarcations ayant permis de trouver tout le matériel nécessaire pour lancer un abordage, les pirates ont été emmenés à bord de la du navire français et les skiffs ont été saisi.
Quant au bateau-mère, il a été coulé, comme l’avait fait, en février dernier, la frégate danois Absalon, déployée dans le cadre de l’opération Ocean Shield de l’Otan. Le sabordage des bateaux pirates est l’un des aspects de la tactique employée par les forces navales occidentales présentes dans le golfe d’Aden, qui vise à empêcher les pirates de s’approcher des voies maritimes, et donc de les repérer assez près de leurs points de départ.
En deux mois, l’opération navale européenne Atalante a procédé à 40 interceptions d’embarcations pirates, celle de la frégate Nivôse étant la dernière en date. Quant au sort des pirates arrêtés ce jour, ils devraient retrouver rapidement leur liberté : étant donné qu’aucun flagrant délit n’a été constaté, il ne pèse sur eux que des présomptions et ne peuvent ainsi être passibles de poursuites.
Cependant, cela va pourrait changer dans les mois qui viennent. En effet, à l’initiative de la Russie, le Conseil de sécurité a adopté, le 27 avril dernier, la résolution 1918 qui demande au secrétaire des Nations unies, Ban Ki-moon, d’établir un rapport présentant les « options possibles pour mieux parvenir à poursuivre et incarcérer les personnes d’actes de piraterie » et engage les Etats à poursuivre « les personnes soupçonnées de piraterie au large des côtes somaliennes ».
Source : opex360
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3071 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Mar 5 Avr 2011 - 18:25

Je suis tombé sur une vidéo de la frégate Nivôse. Elle est brêve. A voir...


avatar
Roland 22




Age : 61 Date d'inscription : 29/09/2010 Nombre de messages : 1676 Localisation : Hénon 22150 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Mer 1 Oct 2014 - 0:49

Incendie maîtrisé à bord de la frégate de surveillance Nivôse

Mise à jour: 30/09/2014 12:51

Dans la nuit du 29 au 30 septembre, un violent incendie s'est déclaré à bord de la frégate de surveillance Nivôse actuellement en déploiement au large de La Réunion. Aucun blessé n'est à déplorer.

L'incendie s'est déclaré sous le PC Propulsion et s'est propagé au local machines. L'intervention immédiate de l'équipage a permis de maîtriser l'incendie. La frégate de surveillance Floréal a rejoint le Nivôse pour lui porter assistance.
Ce matin, 30 septembre l'incendie est éteint, aucun blessé n'est à déplorer. Les familles ont été informées.

Source : Marine nationale
_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 3182 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Lun 6 Oct 2014 - 7:42

------------ On en sait un peu plus sur l'incendie qui s'est déclaré  dans la nuit du 29 au 30 septembre 2014 à bord de la frégate de surveillance Nivôse.  Ce bâtiment affecté au port de la Pointe des GALETS à la Réunion, naviguait au nord de l'île Maurice lorsque le feu a pris sous le ¨PC propulsion et s'est ensuite propagé vers le local machine. L'incendie a pu être maîtrisé par l'équipage au bout de plusieurs heures dans des conditions particulièrement difficiles. Aucune victime n'est à déplorer parmi les marins.

------------ Privé de propulsion et d'électricité et donc ne pouvant manoeuvrer , le navire endommagé a reçu l'appui d'une autre frégate Le Floréal qui croisait dans le même secteur. Cette dernière a fait décoller son hélicoptère Panther pour livrer à l'équipage du Nivôse, du matériel et des bouteilles d'oxygène. Le Nivôse a ensuite été remorqué par son "sister ship" puis pris en remorque par le remorqueur portuaire Bougainville jusqu'à son port d'attache.

------------ Des expertises sont en cours pour évaluer l'étendue des dégâts et déterminer les causes du sinistre. La frégate de surveillance Nivôse a été affectée à la Réunion en 2001. Son indisponibilité est un sérieux handicap pour la Marine nationale qui se voit priver d'un bâtiment essentiel dans cette région maritime pour assurer les nombreuses missions prioritaires auxquelles participe ce type de navire. Il faut donc attendre les résultats des expertises pour connaitre quelles seront les décisions prises par la marine qui ne compte sur ce secteur que deux unités : les patrouilleurs Malin et Albatros.


------------ Il convient de préciser que le feu est la principale menace sur un navire ;  la Marine nationale ne connait  bien heureusement que très très rarement ce genre de sinistre sur ses bâtiments où les équipages participent régulièrement à des exercices d'entraînement à la lutte incendie.

(informations Ministère de la Défense).

avatar
ROUSSEL Denis
Actif+
Actif+



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2863 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse Dim 4 Jan 2015 - 7:27

------------ Sérieusement endommagée par un incendie dans les machines au cours de la nuit du 29 au 30 septembre 2014, la frégate de surveillance Nivôse, sera remorquée de la Réunion à l'Ile Maurice, au début du mois de janvier 2015. La Marine a en effet choisi les chantiers CNOI, pour effectuer les travaux de réparations qui porteront essentiellement sur la partie propulsive et sur des modernisations qui étaient programmées d'effectuer au cours des périodes d'entretien normal du navire.

------------- La frégate Nivôse ne serait pas opérationnelle avant la fin de l'année 2015, ce qui pose de sérieux problèmes pour assurer dans la région réunionnaise , la surveillance et le contrôle dévolues aux navires de la Marine. Deux frégates sont basées à la Réunion, elles sont spécialement chargées de la surveillance et de la protection de l'immense zone économique attachée aux territoires français de la Réunion, des Iles Eparses, mais aussi de Kerguelen dans l'océan Austral.

-------------- L'état-major de la Marine nationale a fait reconnaitre le comportement exemplaire de l'équipage de la frégate Nivôse qui en pleine nuit a lutté contre le violent incendie dans des conditions très difficiles , limitant ainsi les dégâts.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+
Actif+



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2863 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frégate type FS - F732 Nivôse


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Frégate type FS - F732 Nivôse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Les Embarquements-Histoires de Marine

 :: 

Nos Histoires de Marine

 :: 

Frégates de Surveillance FS

-